AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au clair de la Lune [Ronald Knox]

Aller en bas 
AuteurMessage
Hazel Finighan

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Au clair de la Lune [Ronald Knox]   Jeu 16 Fév - 11:59

La lune était pleine ce soir, les rayons de l'astre nocturne offrait une visibilité sans précédant dans les rues de Londres. Les gens allaient et venaient, vaquant à leurs habituelles occupations. Si ce qui se passait au sol de la grande capitale britannique était des plus banal en revanche, ce qui se passait dans les airs l'était moins. Une ombre sautillait de toits en toits, jetant des regards frénétiques par dessus son épaule comme s'il avait la mort aux trousses. Vêtu d'un costume de majordome, l'individu était plus livide que livide que livide.

Sur ses pas se trouvait une jeune femme tout de blanc vêtu. Vêtu d'une simple robe blanche à manches courtes, elle courrait aussi vite que le vent comme si l'air la portait. Aucune émotion ne pouvait se lire sur son visage mais on pouvait sentir dans son regard une volonté de tuer.
Tout semblait indiquer que le majordome devant elle, allait vivre les derniers instants de sa vie.
Mais qui étaient ces deux individus qui semblaient défier les lois de la physique!? C'est alors qu'une paire d'elle d'un blanc immaculé sortie du dos de cette dernière, lui permettant de prendre beaucoup plus de vitesse, devançant le démon qui se retrouva face à l'ange, sur le London Bridge

Stoppé dans son élan, le majordome en fuite n'avait autre moyen que d'affronter son destin. Mais avant qu'il puisse saisir une quelconque arme, l'ange le saisit à la gorge et serra de plus en plus fort afin de lui couper la possibilité de parler, d'implorer sa pitié.
Hazel finit par ouvrir la bouche, sa voix était douce comme une caresse, douce comme le baisé d'une mère sur le front de son enfant.

"Oh excuse-moi...tu voulais dire quelque chose? Mais vois-tu, je n'aime pas parlementer avec les personnes de ton espèce. Pour toi je n'aurais pas à souiller mon glaive..."


Le démon essaya de se défendre mais Hazel était plus puissante que lui...beaucoup plus forte, la jolie rouquine le dominait complètement. Sa petite main blanche et fine serra jusqu'à ce qu'ils pénètrent la gorge puis la trachée. Ainsi, un craquellement suivit d'un gargouillis immonde s'éleva dans la nuit clair. Hazel se délectait de la vision que lui offrait ce type agonisant. Elle avait commencé son écrémage...les démons n'avaient qu'à bien se tenir. Qu'ils ne croisent pas sa route ou ils finiront tous six pieds sous terre. D'un geste vif et sec, la belle arracha la jolie tête du démon et une pluie de sang colora la nuit. Les démons lui avaient fait tellement de mal lorsqu'elle se retrouva prisonnière en enfer...elle avait été souillé, humilié, torturé...ils devaient payer...tous!

"Requiestat in Pace."


Puis elle jeta négligemment la tête par dessus le pont qui tomba dans l'eau. Il resta le corps sur lequel elle prit un mouchoir afin d'essuyer sa main. Suite à cela, l'ange sentit un grand calme s'installer en elle...la fureur de l'instant passé avait laissé place à une sorte de bien être.
Son visage de poupée de porcelaine se leva au ciel, les rayons se la lune se reflétaient sur sa peau, créant comme un halo de lumière enveloppante.
Hazel ressemblait à une apparition surnaturelle.
Le vent souleva la longue chevelure de feu qui contrastait avec la pâleur de son épiderme. Ses bras nus ne semblaient pas souffrir de la morsure du froid.

Ses grandes ailes se rétractèrent doucement pour finir par disparaître. Elle décida alors de quitter le pont sur lequel gisait à présent une moitié de corps. Sa frêle silhouette se détourna du lieu du crime, s’apprêtant à reprendre un semblant de vie normale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronald Knox

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 05/02/2012

MessageSujet: Re: Au clair de la Lune [Ronald Knox]   Ven 17 Fév - 8:22

Pourquoi ?

Pourquoi lui avait-on encore refourgué la mission la plus pourrie possible du secteur ? Et puis, pourquoi il était obligé de faire des heures supplémentaires ce soir ? A cause de ça, il avait loupé la fête du siècle ... Franchement, se taper une mission pourrie en pleine nuit, c'est réservé pour les jeunes arrivants corvéables à merci, qui ne savent pas encore comment fonctionne la Dispacth. A ce qu'il sache, il était Shinigami, pas larbin de service. A moins qu'on l'ait rétrogradé. Pas cool ... Surtout qu'on aurait pu le prévenir. Non c'était impossible ... Et puis il respectait un peu le règlement, lui. Il n'y a que la règle de l'alcool au travail qu'il transgressait. Ah, sans oublier celle qui disait un truc du genre qu'il est interdit de sortir avec une fille du même département que lui. M'enfin, on n'allait pas lui faire un drame juste parce qu'il avait fréquenté une fille. On nageait en plein délire. Malgré les apparences Ronald était quelqu'un de responsable - *toussote discrètement derrière* -il savait faire la différence entre boulot et vie sentimentale. C'est pas la peine de me fixer avec des yeux aussi gros ... Je vous assure que c'est la vérité.

Sa mission ? Allez faucher l'âme d'une personne âgée. Cause de la mort ? Simple arrêt cardiaque. En petits caractères en bas à gauche du Death Book était écrit 'Possibilité de la présence d'un démon.' Good Joke ... La probabilité qu'il y ait un démon sur le terrain était super-méga-ultra-giga faible. Limite, ils marquaient ça en dessous de chaque mort. Au moins, quand il y en avait vraiment un, ils ne se trompaient pas. Genre 'Attention, méchant démon dans les parages'. A sa connaissance, Ronnie ne voyait qu'un démon à Londres et les chances qu'il se trouve à ce moment précis sur les lieux de la mort étaient quasi-nulles. Et puis, elle devait crever de faim, la vilaine bébête, pour s'en prendre à une vieille morte d'une crise cardiaque ... Enfin bref ... C'en était tellement consternant que le blond avait d'abord cru à une blague quand il avait vu le papier sur son bureau. Une mort par crise cardiaque ... Sérieux, y'avait pas plus barbant comme mort. Si on continuait à lui donner des trucs pareils, il allait finir par se mettre en grève ! 'Fallait pas le prendre pour un pigeon - avec tout le respect que je dois à M.Pigeon -.

Se rendant sur le lieu du décès, il accomplit sa tâche sans rencontrer de grosses difficultés. Même un étudiant en première année aurait pu réussir un truc pareil. C'était tout sauf fun. Il allait bientôt tomber en dépression si ça continuait ... Oui, les Shinigamis peuvent faire des dépressions. Pas la moindre trace du dit démon. D'un autre côté, il s'y attendait un peu : le contraire aurait été étonnant. Il s'apprêtait à rentrer au bercail pour rédiger son rapport quand quelque chose attira son attention. Une odeur, un ressenti ... Bref, tout ce que vous voulez tant que vous restez dans le domaine de la sale impression. Il avait déjà eu ce genre de mauvaises ondes lorsqu'il avait rencontré Sebastian pour la première fois. Yeah, jackpot, enfin ça allait devenir drôle ~

... Eh bien non, malheureusement. Il était arrivé après la guerre semblerait-il. Pauvre Ronnie, toujours avec un train de retard celui-là. Il n'avait pas vu toute la scène. Du moins, l'obscurité l'en avait empêché. Je veux bien qu'on puisse s'éclairer à la lumière de la lune mais il y a des limites, surtout avec la vue d'un Shinigami. Résumons en une jolie addition : Noir + (Mauvaise Vue - Lunettes) = On voit que dalle. Il avait juste réussit à identifier une fille et un homme. Avec ses détails, c'est fou comme il était avancé ! Et puis, l'homme était tombé pour X raison que le Shinigami n'avait pas su trouver - c'est qu'il est lent à la détente notre Ron' -. Son instinct de demi-Dieu lui criait au démon, il avait donc déduit que l'homme était un démon. Pour la femme en revanche, c'était plus délicat. Là aussi il avait une drôle d'impression mais il n'arrivait pas à mettre le doigt sur ce qui clochait. Il ne pouvait pas s'agir d'un deuxième démon, son impression différait trop de ce qu'il connaissait. Grâce à son esprit vif - hum, hum - il identifia la femme comme étant un être surnaturel sans pour autant savoir de quelle nature.

Notre enquêteur en herbe décida donc de découvrir la vérité sur cet incident. Au moins, il ne serait pas descendu pour rien. Et puis, ce genre de chose, la présence d'un démon, devait figurer dans son rapport alors autant qu'il se renseigne pour être le plus juste possible. Bien sûr, c'était l'excuse de façade si on lui demandait pourquoi il avait été si long. En réalité il voulait aborder la demoiselle qui l'intriguait au plus haut point. De loin, ses courbes étaient justes splendides, parole de connaisseur. Et puis imaginons qu'elle ait été blessée par le démon, notre blondinet ne pouvait pas laisser une demoiselle en détresse, c'était contre ses principes. Prenant bien soin de ranger sa Death Scythe - parce qu'un type qui vous aborde avec une tondeuse à gazon, ça ne le fait pas vraiment -, il tenta de rattraper la belle inconnue. Une fois proche d'elle, il posa sa main avec délicatesse sur son épaule pour attirer son attention. Elle semblait vouloir partir et le blond comprit un peu trop tard pourquoi lorsque son regard se posa sur une moitié de corps de démon. Glups ... Si c'était elle qui avait fait ça, il espérait ne pas terminer lui aussi ainsi.

« Bonsoir. »

Se contenta-t-il de dire, avec son fameux sourire d'éternel dragueur. Bon, il avait déjà fait mieux comme technique d'approche ... Le but de la manœuvre était de rentrer en contact avec la cible. Un ange ... Voilà ce sur quoi il avait buté tout à l'heure. Il était face à un ange. Ce qui signifie que s'il l'avait démasquée, elle aussi devait avoir reconnu le Shinigami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hazel Finighan

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Au clair de la Lune [Ronald Knox]   Ven 17 Fév - 9:51

Encore une ordure rejetée par l'enfer qui venait d'être éliminée. Hazel se sentait terriblement mieux. Depuis quelques temps la demoiselle avait développé un plaisir malsain à tuer de la pire façon qui soit ces suppôts de Satan. La belle respirait de nouveau, espérant racheter ses pêchers en assainissant la Terre un peu plus chaque jour.
Le corps du démon était encore agité de tressaillements mais rien de bien inquiétant...il s'agissait là que du système nerveux qui était encore actif...un peu comme le canard continuant de courir après avoir eu la tête coupée!

Tandis qu'elle s'apprêtait à partir, elle sentit un poids, sur une de ses épaules. Par automatisme, la jeune femme saisit la main audacieuse de la personne qui s'était approchée trop près d'elle. Sans la moindre délicatesse, elle alla plaquer l'inconnu contre une des tours du London Bridge!
Hazel se maudissait, dans l'extase du moment, cette dernière n'avait pas remarqué la présence d'une autre personne! Quelle faute impardonnable...
La tour trembla légèrement sous l'impacte. Elle n'avait pas même entendu le "bonsoir" que lui avait dit ce jeune homme.

Hazel regardait froidement l'inconnu prête à lui faire rejoindre la dépouille du démon qui gisait quelques mètres plus loin. Cependant lorsqu'elle sentit qu'il était Shinigami, la belle se calma un peu...il avait la même allure que ce William T.Spears...des lunettes mais surtout la même couleurs d'yeux. Un jour il faudrait qu'elle demande pourquoi est-ce que les Shinigami avaient tous des yeux vert/jaune, et portaient des lunettes...est-ce que c'était un groupe de malvoyants?

L'ange était...extrêmement confuse même si cela ne se voyait pas sur son visage de poupée. Elle relâcha en douceur le pauvre type qui l'avait accosté. Mais quelle idée aussi de prendre les gens par surprise comme ça? Il fallait s'y attendre!

"Je suis confuse...excusez-moi."


La belle inclina légèrement la tête pour appuyer ses excuses. Puis elle arrangea sa robe, il n'y avait aucune goutte de sang sur sa petite robe blanche.

"Est-ce que vous abordez toujours les gens de la sorte? Vous allez vous faire tuer un jour."


D'un geste gracieux de la main, sans toucher la dépouille, elle fit glisser le reste du corps du démon dans la Tamise afin de ne laisser aucune trace.

"Qui êtes-vous...et que faites-vous ici?"


Demanda t'elle d'un air froid et méfiant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronald Knox

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 05/02/2012

MessageSujet: Re: Au clair de la Lune [Ronald Knox]   Sam 18 Fév - 3:04

Carrément flippant.

Ouais, c'était l'expression adéquate. Et puis, les petits soubresauts du corps, franchement, c'était dégueulasse. Mais bon, pour un Shinigami dont la mort est le métier, c'était vraiment amusant à voir. Tout est relatif, nous dirons donc. Non pas que Ronald soit sadique ou quelque chose du genre - au contraire il n'aimait pas vraiment le sang et les choses gores - ... Il fallait juste avouer qu'après un décès par crise cardiaque, on changeait complètement de milieu. Voilà ce qui était vraiment amusant ~. Quoi qu'il en soit, notre blondinet ne pu apprécier le spectacle bien longtemps. En moins de temps qu'il ne faut pour dire Bob - ne cherchez pas le rapport uu' -, il se retrouva plaqué contre une surface dure et froide. Ouch, ça laisserait des marques ... Lui qui prenait soin de sa peau matins et soirs pour plaire aux filles voilà qu'une d'elles venait carrément de lui exploser la joue contre une tour du London Bridge. Heureusement qu'il en avait vu d'autre ...

Parce que oui, Ronald s'était tellement fait frapper dans sa vie qu'il pourrait en écrire douze livres de plus de huit cents pages chacun. Sans compter toutes les paires de baffes qui avaient, plus d'une fois, laisser des traces. Ah et les maris jaloux ... Les oublier ceux-là constituerait une faute impardonnable vu que, généralement, ils ont une force de frappe équivalente à celle d'un gorille (ce qui est multiplié par dix lorsqu'ils sont en plus bourrés). Enfin bref ... Se lamenter sur sa carrure d'allumette ne résoudrait rien. Et puis se retrouver dos au mur - dans tous les sens du terme - avec une fille avait un je-ne-sais-quoi d'excitant. Pas la peine de chercher, vous ne trouverez aucune pointe de masochisme dans ce discours. J'vous jure.

Bref, grand soupir de soulagement quand elle lâcha son emprise. La perspective de passer toute une nuit plaquée n'était pas vraiment amusante surtout si la seule issue possible était de finir en deux morceaux au fond de la Tamise. Qui plus est, pour rajouter du piment à la scène, notre blond avait tellement été pris au dépourvu qu'il n'avait imaginé aucune sortie de secours. Déjà qu'élaborer des plans, c'était pas son fort ... Alors en faire un en quelques secondes, sur le qui-vive, était mission impossible. Mais bon, la situation s'était débloquée sans que Ronald ait besoin de faire une quelconque intervention, ce qui l'arrangeait grandement. Vu comment il avait été immobilisé, il n'aurait pas pu sortir sa Death Scythe. Et pour la manier, n'en parlons pas. Vous avez déjà essayé de vous servir d'une tondeuse à gazon d'une seule main ? Et bien, dans votre intérêt et dans celui de votre voisin un peu bête qui décide d'observer la scène, ne tentez jamais l'expérience à moins que vous ne souhaitiez retrouver des bouts de votre proche un peu partout dans votre jardin. Erk. C'était pas vraiment ragoûtant (et non, cette histoire ne peut pas sentir le vécu : je n'ai pas de jardin xP).
Il se frotta sa joue endolorie, enfin libre de ses mouvements.

« Ce n'est rien, j'en ai vu d'autre. »

Il émit un petit rire de complaisance bien que ce geste ravivait la douleur dans sa joue rouge.

« Oui, toujours, mais vous êtes la première à réagir ainsi ... Vous avez une sacrée poigne ! »

Mélange d'admiration et ... D'admiration. Sérieusement, pour une femme qui semblait si fragile, elle avait une super force ! C'était un crime d'armer une si jolie jeune fille ... Non pas que Ronald soit friand des belles demoiselles fragiles, qui pleurnichent parce qu'il y a un faux plis à leur robe ... Ce genre de comportement avait plus le don de l'exaspérer qu'autre chose. Y'avait quelque chose de doux et sauvage en même temps chez cette dame, ce qui n'était pas déplaisant à l’œil.

« Je suis ... Ronald too DIE ~ ☆ ! Enchanté. »

Herm ... Il ne savait pas vraiment si c'était la pose, le clin d’œil ou carrément les conseils de Grell-Senpai qui étaient pourris. On aurait presque pu entendre les grillons frotter leurs pattes. Y'a pas à dire, se trouver une présentation potable devenait une urgence.

« Neee ~. C'est vraiment trop naze comme slogan ... Avec ça, je vais faire fuir toutes les filles de Londres ... »

Gros soupir.

« J'aimerais qu'on parle du ... Il fixa l'emplacement où était sensé se trouver le corps mais comme par hasard, il ne trouva rien. Enfin, du truc qui était là il y a quelques instants. Il faut à tout prix que je fasse figurer ça dans mon rapport. Vous comprenez, si William-Senpai l'apprend et que je ne lui donne aucun renseignement là-dessus, il va me passer un savon et me filer des heures supplémentaires ... Au fait, je ne vous ai pas demandé votre prénom ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hazel Finighan

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Au clair de la Lune [Ronald Knox]   Sam 18 Fév - 5:10

Il est vrai que la manière dont l'ange avait abordé le shinigami n'était pas des plus agréable! D'ordinaire, Hazel était plutôt de ces personnes restant calme en toutes circonstances! Mais là, avec l'excitation du combat, sa contemplation presque malsaine de ce corps séparé de sa tête...tout ce sang, la jeune femme n'avait absolument pas sentit la présence de l'individu.
La joue de ce dernier était teinté de rouge, signe qu'elle n'avait pas ménagé le blond.
La jeune femme était extrêmement confuse...un tel déchainement de violence gratuite n'était pas dans ses habitudes. Malgré le fait que la belle soit un ange guerrier, en dehors de ce détail, elle ne devait jamais utiliser la force sur des innocents.

Enfin...innocent...l'intuition entraîné de l'ange lui soufflait que ce shinigami n'avait pas l'air si innocent que ça! Enfin...ce n'était qu'un détail qui serait bon à ressortir en temps voulut!
L'ange inclina une nouvelle fois la tête et les épaules en une petite courbette afin d'appuyer le fait qu'elle était vraiment navré, confuse.

"C'est parce que...j'étais encore concentré sur ce que je faisais avant...a tel point que je ne vous ai pas entendu arriver."


Elle en retenait une leçon! Hazel devrait faire plus attention car pour cette fois, c'était un shinigami qui était présent mais la prochaine fois, peut-être que ce sera un autre ennemi! Et la moindre erreur, la moindre faute d'attention pourrait lui coûter la vie.

"Encore une fois je suis...vraiment désolée."


Lorsque l'inconnu se présenta, la jeune ange sentit un sentiment qu'elle n'avait put ressenti depuis longtemps. L'envie de rire.
En fait le jeune homme semblait tellement sûr de lui dans sa pose, dans sa mise en scène...s'en était hilarant. Les lèvres de la jeune femme s'étirèrent en un jolie sourire mais aucun rire moqueur ne sortit de sa bouche...cela aurait vraiment été déplacé.

"Une présentation normale serait plus approprié. Guère original je vous l'accorde mais qui fonctionnera à tout les coups!"

Ce n'était qu'un conseil, après le blondinet faisait ce qu'il en voulait mais s'il souhaitait ne plus faire fuir les jeune femmes de Londres, alors cette méthode serait la meilleure!
Son regard plongea dans le vert des yeux de Ronald afin de pouvoir sonder son âme...afin de voir à quel type de personnage elle avait à faire.
...Il n'était pas méchant...mais c'était un sacré collectionneur de femmes...si on pouvait faire le rattacher à un pécher se serait celui de la luxure.
C'est alors que Ronald lui demanda des explications sur ce qui venait de se passer. Afin qu'il puisse faire une sorte de compte rendu.

"Vous êtes un Shinigami n'est-ce pas?"

La belle s'approcha un peu plus du jeune homme pour observer ses prunelles...Comme toutes les créatures divines, sa beauté était envoutante et ne laissait personne indifférent sur leur passage.

"Vous avez tous exactement les mêmes yeux...la même couleur...je ne connaissais pas votre existence avant d'avoir rencontré ce William T.Spears. Votre travail est bien curieux."

Laissant un peu de temps entre ses phrases, la jeune femme reprit:

"Ce shinigami est votre supérieur? Cela ne doit pas être facile tous les jours...Soit! Je vais vous faire un rapport. Mon travail à moi n'est pas de juger les âmes...mais de purifier le monde de la présence des Démons. Mon rôle est de les éliminer...sans forme de procès. J'ai senti la présence de cette larve près d'ici, alors...me voilà. J'ai tué cette créature en séparant sa misérable tête de son corps. C'était très plaisant."

L'ange qui jusque là était très proche du blondinet, se recula alors, afin de laisser respirer le shinigami. C'est alors que Ronald lui demanda son identité. Devait-elle lui donner?

"Hazel."

Dit-elle simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronald Knox

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 05/02/2012

MessageSujet: Re: Au clair de la Lune [Ronald Knox]   Sam 18 Fév - 9:15

Vraiment belle.

Maintenant, il pouvait la regarder, détailler son visage et ses formes. Tous les anges étaient-ils comme ça ? La beauté des humaines et des Shinigamis paraissait bien pâle et fade comparé à celle des anges ... Mais bon, son intuition lui disait gentiment qu'il ne pourrait pas ajouter celle-là à son tableau. Neee, c'est trop injuste. Autant quelques fois il sentait le coup venir, autant dans ce cas-ci il sentait que c'était peine perdue. Quoiqu'il aimerait bien voir la tête de son supérieur s'il sortait avec un ange. Connaissant l'aversion de ce dernier pour les démons, il se demandait s'il agissait pareil avec les anges. Il faudrait qu'il lui pose la question un de ces jours. Non, en fait il fallait mieux oublier ça. Il sentait qu'il allait encore se prendre une soufflante s'il abordait sa rencontre et son coup de cœur. Il voyait bien Spears lui dire quelque chose du genre 'Les Shinigamis ne doivent pas prendre parti pour les humains et encore moins pour les démons et les anges. Knox, choisissez de meilleures fréquentations.' Et BAM, heures supplémentaires. Pour changer ... Aww, l'amour est siii cruel ! Olà, il fallait qu'il se calme ou il allait devenir comme Grell-Senpai.

Certes, il avait bien compris qu'il n'arriverait à rien avec la demoiselle mais ce n'était pas une raison pour se montrer désagréable. En bon gentleman qu'il était Ronald ne pouvait pas se permettre de laisser une femme s'excuser. La pauvre ... Elle semblait si désolée ... Nooaan, il ne fallait surtout pas qu'il se laisse distraire par la tête adorable qu'elle tirait à ce moment-là. Ne pas céder. S'il commençait à penser à cela, il allait complètement oublier son rapport. Et puis ça en devenait presque gênant ...

« Allons, ne vous excusez pas, c'est de ma faute. Je n'avais cas pas vous surprendre ainsi. »

Voilà, ça au moins il l'avait dit. En y repensant il avait peut-être été un peu brusque ... Juste un peu.

« Ça m'apprendra à faire confiance à mes aînés ... Vous devez avoir raison, une présentation simple doit être bien meilleure. »

Mouais. A noter pour plus tard : Ne jamais aller chercher des techniques de drague chez Grell-Senpai. Le souligner, l'encadrer, l'écrire en rouge, faire un cœur autour, enfin bref ne plus jamais oublier ça.

« Bah ... C'est un job comme un autre. Vous tuez bien des démons vous. »

C'est vrai ça, entre tuer des humains et tuer des démons, il y avait une sacrée marge de différence ! Ronald se demandait si tous les anges avaient cette mission, celle d'exterminer les démons. Il avait toujours pensé que ces êtres devaient être calmes, purs, pacifiques ... Tous les vieux clichés quoi. Il semblerait donc qu'il soit légèrement à côté de la plaque. Son cerveau bouillonnait à propos de grandes réflexions philosophiques sur anges, démons, Shinigamis .... Oulà, il allait finir par choper un mal de tête à ce train-là ! Heureusement que sa curiosité prit le dessus quand elle parla de William.

« William-Senpai ? Vous connaissez William-Senpai ? »

Boou, la pauvre, le connaître celui-là était tout sauf un cadeau. Dans le genre rabat-joie ennuyeux coincé on ne faisait pas mieux. Il chercha du regard la présence éventuelle de son patron dans les alentours. Généralement, c'était toujours quand il commençait à en parler et à se lâcher que ce dernier apparaissait mystérieusement derrière lui pour lui mettre un coup de Death Scythe. Il devait avoir un radar ou quelque chose du genre pour repérer quand ses employés parlaient de lui, ce n'était pas possible autrement. Rassurer de ne pas voir son supérieur dans les parages, il pouvait enfin commencer son petit speech.

« Effectivement, il est mon patron. Et oui, c'est difficile de travailler sous ses ordres. Il est tellement perfectionniste ... Et puis, il n'est pas drôle du tout : il ne me laisse jamais faire des fêtes pour les grandes occasions durant les heures de travail. Rendez-vous compte, même à Noël, il a fallu qu'on bosse ! Sans compter sa fâcheuse manie à donner des heures supplémentaires ... A cause de lui, j'ai loupé pleins de rendez-vous. »

Bon, c'est ce qui s'appelle vider son sac. On aurait dit un gosse de trois ans se plaindre d'un de ses camarades de classe.

« En tout cas, vous devez bien vous entendre avec lui : vous semblez tous les deux haïr les démons. »

Il haussa les épaules. Qu'elle prenne plaisir à démembrer ces horribles êtres ne le dérangeait pas outre mesure. Il trouvait même cela cool.

« Hazel ? Vous avez un bien joli nom. Même si votre présentation n'est pas aussi originale que la mienne fit-il remarquer avec un petit rire. ... Vous n'avez pas froid ? »

Là aussi niveau originalité de la conversation, il avait déjà fait mieux. Mais bon, maintenant qu'il avait son rapport, il fallait qu'il trouve une excuse pour continuer la conversation sans quoi il serait obligé de partir. Il n'avait pas du tout envie de partir maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hazel Finighan

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Au clair de la Lune [Ronald Knox]   Dim 19 Fév - 6:16

Les anges étaient tous beaux...c'était un fait et on ne pouvait rien n'y faire. Ils étaient beaux, leur peau était pâle mais pas comme celle des démons. Elle possédait un éclat de pureté qui les définissaient tant. Et puis, il n'y avait jamais rien de vulgaire dans leurs proportions...contrairement aux démons.
L'individu en face d'elle semblait être aux antipodes de William...pimpant et respirant la joie de vivre. Comme il était bon et agréable de rencontrer de telles personnes!

Malgré que Ronald soit un chasseur de jeunes femmes, ce dernier possédait une sorte de candeur qui réchaufferait le coeur de n'importe qui. Sans doute pouvait-il être aussi redoutable qu'elle mais pour le moment, ce n'était pas ce qui émanait de l'individu.
Cela changeait vraiment des individus glauques qu'elle côtoyait.

"Vous êtes toujours d'aussi bonne humeur?"


Dit-elle d'un air presque admiratif! Il faisait l'effet d'un soleil avec ses cheveux d'or et son sourire resplendissant.

"Pardonnez-moi, je ne voulais pas dénigrer votre travail. Je veux juste savoir...comprendre votre rôle. Je suis restée absente un très très long moment...alors je ne suis plus trop aux faits de ce qu'il se passe ici."

Eh oui! Née depuis la création de l'Homme, la jeune femme avait suivit son évolution jusque là mais ensuite à cause de son séjour plus que long en enfer, la jolie rouquine avait accumulé des lacunes concernant ce nouveau monde!
Inclinant la tête sur le côté, son regard se fit quelque peu mélancolique à la pensé de ce qu'elle avait raté.

"Ce monde est nouveau pour moi...il est complètement différent de celui que j'ai laissé derrière moi."


Que Hazel connaisse William parut étonner Ronald.

"Oui...il m'a tiré d'un mauvais pas. C'est un personnage très intéressant."


Si froid et si imperturbable...cela n'avait pas manquer d'agacer la jeune femme. Un magnifique sourire éclaira le visage de Hazel lorsque Ronald lui parla des misères que lui faisait subir son supérieur...un enfant.

"Vous avez raison, je lui ai dit qu'il était aussi agréable qu'un mur de ronces la première fois que je l'ai vue mais dans le fond...au delà de son stoïcisme, je suis certaine qu'il est quelqu'un sur qui on peu compter...qui prend soin de ses compagnons d'arme. Même s'il est très difficile de deviner un tel comportement chez cet homme."

Elle était convaincue de ce qu'elle avançait...même si ceci était difficile à avaler de la part des proches du shinigami.

"Oh les démons...ils sont la seule raison pour laquelle j'ai été créée. Les anges contre les démons...une guerre qui n'aura malheureusement aucune fin je le crains."

Dire que tout avait commencé à cause d'un certain Lucifer, "Le Porteur de Lumière" qui avait eut l'audace de vouloir régner à la place de Dieu. Depuis, il avait a sa botte des légions et des légions de guerriers prêt à envahir la terre pour se repaitre des âmes des mortels.
Un petit rire franchit ses lèvres lorsque Ronald lui annonça que sa présentation n'était pas aussi original que la sienne.

"De toute évidence, je n'ai pas votre talent."


Si elle avait froid? Pas du tout. Au contraire, la froideur de l'hiver lui faisait un bien fou!

"Non pas du tout au contraire, j'aime bien c'est si vivifiant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au clair de la Lune [Ronald Knox]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au clair de la Lune [Ronald Knox]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au clair de la lune un amour lupin [ Primrose et Josh]
» Au clair de la lune [Asuna]
» Au clair de la lune, mon ami Theo [PV]
» Au clair de la lune [Asuna Tutsiki]
» Au clair de la lune, mon amie maquerelle ~ [Abandonné]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji : The London's Mysteries :: Let's Go RPG! :: Londres :: London Bridge-
Sauter vers: